AMV

Les Arts Martiaux Vietnamiens (AMV) regroupent les arts martiaux créés ou pratiqués au Vietnam. L’influence majeure est celle des arts martiaux chinois importées durant le millier d’années d’occupation du Vietnam.

Les arts martiaux traditionnels vietnamiens sont nés dans les campagnes et les villages. Cet art du combat servait aux cultivateurs et paysans de moyen de défense et de survie contre leurs ennemis séculaires, les Chinois mais aussi les Thaïs ainsi que contre la tentative d’invasion des Mongols, la colonisation française, l’occupation japonaise puis américaine.

La pratique des arts martiaux vietnamiens vise au développement externe (corps), interne (énergie, respiration, méditation), la santé (gymnastique), la culture et la tradition. Ils incluent aussi le maniement de nombreuses armes traditionnelles (sabre, bâton, hallebarde, couteau…).

Ils sont classés généralement en 2 groupes :

  • le Võ Cổ Truyền (traditionnel), basé sur les trois doctrines bouddhistes, taoïstes et confucéennes (contenant notamment le style Hầu Quyền).
  • le Thiếu Lâm (Shaolin), lié au bouddhisme, revendiquant son origine chinoise.

Au XXe siècle, un troisième mouvement est apparu (officiellement en 1938), le Vovinam Việt Võ Đạo (võ phục bleu), fondé par Maître Nguyễn Lộc dans le but de créer une synthèse de tous les styles d’arts martiaux enseignés aux quatre coins du Vietnam. Son programme très codifié et ses ciseaux acrobatiques (censés permettre à un combattant à pied de désarçonner un cavalier), ont permis à cet art martial de se développer à travers le monde en gardant une unité relative qui en font actuellement l’art martial vietnamien le plus pratiqué.

 

Source: Wikipédia